vendredi 15 décembre 2017

French Lick !





2091e jour - French Lick, drôle de nom pour une ville – il faut l’imaginer traduit : coup de langue à la française, léchouille française…
Malgré les apparences, le nom n’a rien de salace. French Lick a d’abord été un comptoir construit aux abords d’une vasière de sel dans ce qui s’appelait encore La Nouvelle France. Or, c’est par ce coin d’Indiana encore français que passait ce qu’on appelle communément la “piste des bisons”. Et c’est parce que les bovidés sauvages en manque de sodium, durant leur transhumance, s’arrêtaient là pour combler leurs carences en léchant les blocs de sel de la mine à ciel ouvert qu’on choisit de baptiser ainsi la ville.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

jeudi 14 décembre 2017

Les passantes - Londres

2090e jour - Voyant la photo, elle dit : “C’est marrant quand même, une personne insignifiante, il suffit qu’elle soit dédoublée dans une image pour qu’elle devienne remarquable…”

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mercredi 13 décembre 2017

Les deux images - Pittsburgh


2089e jour - Ce matin-là, je n’ai pris que deux images : l’une d’un cochon doré collé sur le rebord de bois du comptoir d’une gargote, l’autre d’un couple occupé à regarder la rediffusion d’un match de football américain dont ils connaissaient sans doute déjà le résultat (le match avait eu lieu la veille). Il restait une quinzaine de minutes à jouer au moment où j’ai déclenché. Je suis resté un moment, ensuite, à les regarder : ils n’ont pas bougé, pas parlé. Ils semblaient littéralement fascinés.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mardi 12 décembre 2017

L’âge des glaces - Pittsburgh

2088e jour - À Pittsburgh, je me suis souvenu qu’enfant je passais de longues minutes devant les panneaux des glaces, plein d’expectative, avant (presque) toujours d’opter pour les pots vanille-fraise parce que j’adorais les petites cuillères de plastique qui les accompagnaient.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

lundi 11 décembre 2017

Randyland - Piitsburgh





2087e jour - Elle m’avait dit : “Si tu vas un jour à Pittsburgh, il faut absolument que tu prennes une chambre au RandyLand. Le type qui tient le truc est génial. C’est une sorte de Facteur Cheval. Il passe son temps à aménager la cour pour en faire un lieu d’art.”
Je suis descendu au RandyLand Hotel. Sur la porte de ma chambre était accroché un écriteau coloré sur lequel était écrit “Another Day in Paradise” mais le lit manquait de ressorts et j’ai mal dormi. Je me suis révéillé tôt. Je suis descendu dans le jardin. Il n’y avait pas un chat. Comme des centaines de gens, je suppose, j’ai pris des photos des lieux. Aujourd’hui, avec du recul, je me demande bien quel sens leur donner. Je n’ai jamais eu le goût des amoncellements.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

vendredi 8 décembre 2017

Zoom arrière - Pittsburgh


2086e jour - Au 926e jour de ce voyage (c’était à New York), j’ai écrit :
Un jeu : cadrer serré un détail jusqu’à ce que l'on ne puisse imaginer l'alentour.
Et puis entreprendre un zoom arrière, radical, et être presque surpris de découvrir un cadre, un paysage – tout un monde…

Ici, dans le centre d’affaire de Pittsburgh, j’ai joué.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

jeudi 7 décembre 2017

Le pays de Cavani - Salto

2085e jour - Si je suis venu à Salto c’est parce qu’un joueur de foot – Edison Cavani en l’occurence – en est originaire. Edison Cavani est le joueur préféré de l’un de mes fils et il n’est pas loin d’être le mien également. À sa façon, il est atypique avec son humilité et ses penchants mystico-intellectuels rares, sans nul doute, dans le monde du football. Quand les autres cherchent les endroits les plus “bling-bling” pour dépenser l’argent amoncelé, lui se ressource en Aubrac ou dans sa province natale du nord de l’Uruguay. C’est aussi un type capable, en toute discrétion, de prendre sous son aile un sans-papier rencontré sur le parking d’un supermarché.
Romain Molina lors d’une interview à l’occasion de la sortie d’un livre qu’il vient de consacrer au buteur parisien (El Matador, Cavani, éditions Hugo Sport) : “un jour, l'intendant de la sélection uruguayenne le prévient qu'un de ses collègues va venir à Paris, et qu'il voudrait peut-être son maillot. Ce mec bosse dans l'intendance avec lui, mais son rôle est vraiment marginal dans l'équipe, c'est presque l'intendant de l'intendant. Cavani a dû le croiser une fois ou deux. Mais qu'importe : il ne dit rien, il va lui-même le chercher à l'aéroport, lui fait visiter la ville et l'invite à manger chez lui !”

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mercredi 6 décembre 2017

La machine à histoires - Salto

2084e jour - Il suffit d’une voiture garée au bord d’un lac loin de tout pour que je me mette à imaginer des histoires par dizaines (surtout si, les vitre étant teintées, on ne devine rien de ce qui se passe à l’intérieur du véhicule).

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mardi 5 décembre 2017

Les photos des autres - Salto


2083e jour - Quand je croise une personne en train de prendre une photo, je ne peux m’empêcher de me demander : que voit-elle ? que voit-elle que je ne vois pas ? que voit-elle que je ne verrais peut-être pas ? de quoi cherche-t-elle à témoigner ? quel sens donne-t-elle à son image ? Et aussi : que deviendra la photo une fois enregistrée ? sera-t-elle montrée ? exposée ? partagée ou supprimée, perdue à tout jamais ?

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

lundi 4 décembre 2017

Les pieds dans l’eau… - Salto


2082e jour - Les pieds dans l’eau, la tête dans les nuages… Salto, Uruguay.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

vendredi 1 décembre 2017

Là-bas c’est l’été - Salto

2081e jour - Alors qu’ici on s’apprête à décorer un sapin tandis que le jardin connaît ses premières givrées, là-bas les températures donnent des envies de pique-niques, de siestes, peu vêtus, à l’ombre des arbres…
Salto, dans le Nord-Ouest de l’Uruguay.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

jeudi 30 novembre 2017

69 - Magnitogorsk


2080e jour - Il est des chiffres qui ne sont pas des chiffres, où qu’ils soient inscrits…

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci